Aéroport de Lannion – Côte de Granit : des décisions unilatérales préjudiciables au développement économique du Trégor-Goëlo

Après les déclarations de la CCI des Côtes d’Armor en début de semaine, j’ai appris, une nouvelle fois par voie de presse, la volonté du président de la communauté de communes Paimpol-Goëlo de se désengager du syndicat mixte de l’aéroport de Lannion-Côte de Granit.

Je ne peux que regretter ces annonces unilatérales sans qu’il y ait eu de concertation entre les différents acteurs concernés et de réflexion construite sur les conséquences pour l’ensemble du Trégor-Goëlo.

Alors que l’aéroport Lannion-Côte de Granit est un outil indispensable à l’attractivité, au développement économique – industriel et touristique – et à l’emploi, que dire aux 35 000 usagers de l’aéroport ?

Que dire aux salariés de l’aéroport, constamment inquiétés sur leur avenir ?

Que dire au tissu d’entreprises, start-ups, TPE, PME, PMI et grands groupes, qui jalonnent le territoire du Trégor-Goëlo et à leurs salariés qui se battent quotidiennement sur des secteurs concurrentiels, innovants et ouverts à l’export ? Que dire aux acteurs du tourisme alors que Trégor-Goëlo représente à lui seul plus de 30 % de l’offre touristique des Côtes d’Armor ?

Il est impératif de travailler ensemble à l’attractivité territoriale et économique du Trégor-Goëlo en développant une stratégie ambitieuse en matière de transports reposant sur un maillage aéroportuaire et ferroviaire de proximité.

Une réponse sur Aéroport de Lannion – Côte de Granit : des décisions unilatérales préjudiciables au développement économique du Trégor-Goëlo

  1. Je me permets de réagir à l’article de votre blog, ainsi qu’a vos différents tweets.
    Concernant l’aéroport de Lannion, en effet je travaille sur l’ile de France, mais je suis originaire du Trégor. D’où l’intérêt que je portes à ma région d’origine.

    Après la CCI qui menace de se désengager maintenant la communauté de commune de Paimpol.

    Où comment se tirer une balle dans le pieds !

    Je ne néglige pas les difficultés financières et l’intérêt que cette ligne ne soit pas éternellement déficitaire. Il s’agirait certainement de revoir le plan de développement des transports. Certes trop d’aéroport sont présents sur le territoire, St Brieuc à le TGV en ligne directe depuis Paris, contrairement à Lannion. Pourquoi ne pas réfléchir à l’intermodalité des transports et du développement économique (TGV à St Brieuc, aéroport à Lannion, port à Tréguiier… Bref des choses cohérentes pour le bien de tous.

    Toutefois je trouve aberrant que la CCI qui est chargée du développement économique se permette de décréter qu’elle arrêtera de soutenir cette ligne. Où comment augmenter les difficultés economiques et sociales. Bientôt, il n’y aura plus que le touriste entre Pâques et fin août pour faire vivre et travailler !

    De même pour les élus de la communauté de communes de Paimpol, je rappelle qu’ils sont élus du peuple par le peuple et pour le peuple. Qu’est ce que cela veut dire ? décision politique ? Comment des élus peuvent prendre de telles décisions, surement pour financer des piscines et des ronds points qui grèvent les budgets. J’avoue je caricature, mais des priorités doivent être faites .

    Je ne nie pas les difficultés, de cette ligne Paris-Lannion. Comment la développer ? les contraintes techniques pour accueillir de plus gros appareils ? Ouvrir d’autres lignes nationales et européennes ? politiques tarifaires ?

    Se mettre autour de la table, discuter, négocier avec l’ensemble des partenaires, trouver des solutions voila comment prendre des décisions et non via des articles de presse sans aucune concertation.

    Cordialement.
    Frédéric
    @fcnicolas

Réagissez