ALCATEL-LUCENT et RFS LANNION : POINT DE SITUATION AU 15 OCTOBRE

Hier, la Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale auditionnait M. Christian Estrosi, Ministre chargé de l’Industrie.
A ma question portant sur l’emploi sur les sites ALF et RFS de Lannion, il m’a annoncé que je serai reçue par son directeur de cabinet dans les prochains jours.
Je l’ai également interrogé sur la situation des équipementiers télécoms et notamment sur la croissance vertigineuse du groupe chinois HUAWEI, qui contraste avec les difficultés rencontrées par le groupe Alcatel-Lucent.
Je lui ai demandé de nous présenter sa stratégie industrielle pour conserver en France, les emplois de cette filière stratégique. Cette concurrence acharnée à en effet des conséquences directes sur nos emplois en France, mais également ici, dans le Trégor.

Aujourd’hui, se tenait à Saint-Brieuc, sous l’égide du Préfet, une table ronde associant la direction d’Alcatel-Lucent, les syndicats et les élus.
Chacun a pu exprimer ses désaccords, ses craintes et ses attentes en matière d’emplois et de vision stratégique. Pour ma part, j’ai demandé à M. Barnabe, P.D.G. d’ALF :
-Concernant RFS : D’étudier le repositionnement du site de production de Lannion dans la stratégie globale de la filiale en utilisant les compétences des salariés et ceci avant toute décision de fermeture définitive.
-Concernant le co-sourcing : Je lui ai fait part de mon désaccord sur le fond et des craintes justifiées des salariés. Je lui ai demandé de positionner Lannion sur les activités stratégiques du groupe, plus particulièrement sur le LTE et les applications IMS en utilisant les compétences actuelles mais aussi, en faisant appel à de nouvelles compétences.

Les débats de cette table ronde étaient intéressants, reste maintenant à les concrétiser de façon à ce qu’ils soient porteurs d’emplois et d’avenir.

Réagissez