Alcatel-Lucent : l’emploi et la sauvegarde des compétences au centre de la rencontre avec l’équipe dirigeante

A l’occasion de la venue de l’équipe dirigeante du groupe Alcatel-Lucent France sur le site de Lannion, une table-ronde a réuni ce jour Pascal Homsy, président-directeur général, Loïc Le Grouiec, directeur général délégué, Sébastien Lebreton, directeur des ressources humaines, les autorités administratives, le commissaire au redressement productif pour la région Bretagne et les élus locaux.

Alors que le groupe a annoncé la suppression de 139 postes sur le site lannionnais en novembre dernier, confirmant l’inquiétude des salariés, j’ai demandé à l’équipe dirigeante d’Alcatel-Lucent France de clarifier la stratégie du groupe pour la France et l’Europe mais surtout de préciser quel serait le devenir du site de Lannion et des compétences qui s’y exercent tous les jours : quel plan de charge ? quel transfert d’activités ?

Les salariés ont en effet besoin de visibilité sur la pérennité du site, l’ensemble de ses activités et sa fonction dans la stratégie globale de l’équipementier.

Depuis plusieurs années, j’interpelle les pouvoirs publics sur la situation d’Alcatel-Lucent qui, outre des choix stratégiques propres, est soumis à une pression et à une concurrence internationale croissante ainsi qu’à une compression des coûts en France très marquée depuis 2011/2012.

Il est d’autre part aujourd’hui urgent de mettre en place une stratégie industrielle et économique nationale de filière pour les télécommunications. Je remettrai d’ailleurs dans les prochains jours un rapport d’information sur l’impact de la régulation dans le secteur des télécoms.

Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, a pour sa part annoncé la tenue à la fin du mois de février d’un séminaire gouvernemental. Je souhaite qu’il marque la relance des investissements dans le Très Haut Débit fixe et mobile, 4G et LTE Advanced mais aussi qu’il redonne confiance aux acteurs de la filière en précisant la vision et les ambitions nationales.

Les salariés, auxquels je renouvelle mon entier soutien, l’emploi et le maintien des compétences dans notre bassin d’emploi doivent être au cœur de nos préoccupations. C’est le sens de mon action et de mon engagement.

Réagissez