Autonomie des universités : situation et devenir des IUT

Un an après le vote de la loi du 10 août 2007, les universités sont devenues autonomes.
En introduisant un nouveau mode de gouvernance avec la globalisation des moyens de chaque université et par conséquence la fin du fléchage, cette réforme est à l’origine de vives préoccupations de la part des IUT (Instituts Universitaires Technologiques) craignant notamment pour leur pérennité.
Forts d’un succès de plus de quarante années, les IUT exercent un rôle essentiel dans la formation et l’insertion professionnelle des étudiants et contribuent au dynamisme de nos territoires.
Très attentive à la situation des IUT, j’ai à plusieurs reprises, appelé l’attention de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Madame Pécresse, sur leur situation et la nécessité de veiller à la préservation de leurs spécificités.
Une circulaire du 12 mars 2009, avait encouragé la préparation d’objectifs et de moyens garantissant une certaine autonomie au IUT. Toutefois, en l’absence de base législative, ces contrats demeuraient parfois de portée déclaratoire.
Ainsi, dans une question écrite parue le 17 novembre 2009, au Journal Officiel, j’ai alerté la ministre sur la nécessité de renforcer les mesures garantissant leur pérennité.
Vous trouverez ci-après, le texte de ma question et la réponse qui vient de lui être apportée.

Réagissez