Déception et désarroi pour les salariés de RFS

La table ronde qui s’est tenue mardi 2 février à Lannion sur l’avenir du site de production de RFS consterne les salariés de l’entreprise mais aussi les élus du Trégor.
La direction de RFS est incapable de développer un argumentaire pertinent que ce soit sur sa décision de fermeture du site, ou sur son refus d’étudier la solution alternative élaborée par les salariés, ou encore sur les détails d’un prétendu reclassement.
Les salariés étaient en effet disposés à engager un dialogue constructif autour d’une proposition réaliste sans pour autant porter atteinte aux activités de production. Enfin, le plan des salariés affichait des prévisions financières permettant des économies de coûts supérieures à ceux affichés par la direction.

Réagissez