Développement de l’économie numérique en France : la mission d’information pour mieux comprendre, anticiper et accompagner les changements liés au numérique reprend ses travaux

La Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a créé le 12 mars 2013 une nouvelle mission d’information sur le développement de l’économie numérique française. J’en suis la co-rapporteure avec Laure de La Raudière, avec qui je travaille pour la quatrième fois sur ces sujets clés. 


Après de nombreuses auditions de petites, moyennes et grandes entreprises françaises ou internationales, d’administrations, de pôles de compétitivité, d’experts, etc. au printemps dernier, nous avons repris nos travaux cette semaine. 

Cette mission s’inscrit dans la continuité de nos précédentes collaborations sur les questions d’infrastructures et de régulation. Nous avions d’ailleurs préconisé de créer une mission parlementaire sur l’économie numérique, sa définition, ses freins et son avenir dans notre dernier rapport commun sur l’impact de la régulation dans les télécommunications en février dernier.

Le numérique modifie en effet en profondeur notre société, notre économie et nos territoires. Il est l’un des principaux leviers de croissance et d’emploi dont disposent la France et l’Europe.

C’est pourquoi nous cherchons à saisir les enjeux et comprendre l’impact du développement du numérique sur les modèles économiques traditionnels et le fonctionnement des organisations. Nos réflexions et les très riches échanges avec les personnes auditionnées nous amènent, du fait du caractère très transversal de ce sujet, à nous pencher sur un très grand nombre de secteurs d’activités en nous interrogeant sur l’accompagnement de l’innovation, les problématiques de financement (amorçage, développement), la compétitivité, la complémentarité entre grands groupes, PME et start-ups, l’adaptation des formations, les modifications de stratégies internes et externes, etc. 

Afin d’accompagner au mieux la mutation profonde qui s’opère et faire de la France un pays d’excellence numérique, cette mission entend également permettre de déterminer les moyens à mettre en place tant au niveau des entreprises que des pouvoirs publics pour encourager et soutenir le développement de l’économie numérique sur l’ensemble du territoire.

Je suis d’autre part particulièrement attachée à la question de la formation, initiale et continue, qui sera clé pour préparer l’avenir, saisir les opportunités offertes par la révolution numérique mais aussi anticiper la mutation des métiers dans tous les secteurs d’activités.

De nombreux échanges auront encore lieu cet automne avant le rendu définitif de nos travaux en fin d’année.


 

Réagissez