Droit d’amendement : le Parlement méprisé !

Depuis l’élection de Nicolas SARKOZY, le rôle du Parlement, déjà peu valorisé dans notre République, se réduit à peau de chagrin. La volonté du Président de la République est claire : le Parlement doit se borner à n’être plus qu’une chambre d’enregistrement de sa politique, le débat ne saurait être trop contradictoire et surtout, il importe que l’opposition soit muselée.

Réagissez