Expulsions de Roms en France : une parole débridée et des actes troublants

Avec l’habileté qu’on lui connait, Nicolas Sarkozy a entonné cet été ce refrain sécuritaire qu’il affectionne tant depuis 2002. Le procédé est désormais connu mais on y décèle cette fois une dissonance. Les réactions internationales, qu’elles proviennent d’autorités religieuses, d’institutions comme l’ONU ou encore de journaux étrangers interloqués par la rhétorique sarkozyste ne sont la traduction que beaucoup ressentent ici en France : un pas a été franchi et les plus hautes autorités n’hésitent plus à emprunter un raccourci inquiétant selon lequel l’immigration serait responsable des actes de délinquance commis sur notre territoire.

Réagissez