Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt : donner un nouvel élan à notre agriculture

L’agriculture française, les filières agroalimentaires et forestières sont des leviers essentiels pour relever le défi de la compétitivité économique, sociale et environnementale de notre pays et contribuer ainsi au développement productif de la France sur l’ensemble des territoires.

Le projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt a vocation à préparer l’agriculture française aux nécessaires mutations et défis auxquels elle doit faire face tout en conciliant les attentes fortes des agriculteurs, des consommateurs et des citoyens.

Il a pour objectif de donner un cadre rénové à l’agriculture, de conforter sa compétitivité dans un contexte d’intense concurrence internationale et européenne en encourageant et accompagnant les changements et innovations nécessaires au renforcement de la double performance économique et environnementale des filières agricoles et alimentaires françaises.

Le projet de loi s’articule autour de 6 axes : performance économique et environnementale des filières agricoles et agroalimentaires ; protection des terres agricoles et renouvellement des générations ; politique de l’alimentation et performance sanitaire ; enseignement agricole ; forêt et bois ; Outre-Mer. Il s’inscrit pleinement dans la politique gouvernementale en faveur de la compétitivité et de l’emploi, et s’appuie également sur les leviers de la nouvelle Politique Agricole Commune.

Nous avons examiné le texte en Commission des Affaires économiques la semaine dernière avant de continuer notre travail en séance publique au début du mois de janvier, après la suspension des travaux de l’Assemblée nationale.

A l’occasion de ce premier examen en commission, j’ai tenu à présenter deux amendements, qui ont été adoptés, visant à développer l’incitation à l’innovation agricole, fondamentale selon moi pour préparer l’avenir du secteur et de ses acteurs économiques.

 

Consulter mes amendements
Consulter le dossier législatif sur le site de l’Assemblée nationale
Consulter le dossier de presse sur le site du ministère

 

Réagissez