Projet hydrolien Paimpol-Bréhat

Mercredi 31 août, j’ai eu le grand plaisir d’assister à la mise à l’eau de l’hydrolienne en rade de Brest, avant son arrivée au large de Bréhat.

Après 4 années de concertation, le projet initié par EDF en juillet 2008, conçu par EDF et DCNS, se concrétise grâce, notamment, à l’engagement et au soutien du Conseil Régional de Bretagne, dans le cadre de sa politique en faveur des énergies renouvelables.

Je me réjouis du large consensus de toutes les parties prenantes et l’implication des acteurs locaux qui aura permis la concrétisation de ce projet exemplaire, confirmant l’implication très forte de notre région dans le développement des énergies renouvelables.
Outre l’image dynamique très forte qu’il confère au Trégor-Goëlo, les opportunités en termes de retombées économiques et de création d’une filière industrielle sont réelles.

L’imposante hydrolienne, assemblée à Brest, devrait arriver sur le plateau de la Horaine, au large de Paimpol-Bréhat-Ploubazlanec, dès le milieu de la semaine prochaine.
Dans un premier temps, elle sera immergée afin d’être testée, sans raccordement au réseau. La seconde phase consistera en l’installation, d’ici l’automne 2012, des 4 hydroliennes et en leur connexion à un convertisseur sous-marin, relié au réseau ERDF par un câble sous-marin d’évacuation d’énergie.

Le parc hydrolien à la Horaine, dans l’archipel de Bréhat est une première mondiale.
L’enjeu du projet est de tester la faisabilité technique, économique, environnementale et administrative d’un tel parc. Celui-ci pourrait ainsi, à l’avenir être étendu en site d’essai national pour tester d’autres technologies d’hydroliennes, contribuant à faire émerger cette filière.

Réagissez