Travail dominical : le débat tourne court à l’Assemblée nationale.

Dans une ambiance électrique, l’examen de la proposition de loi de Richard Mallié (UMP) sur « les dérogations au travail dominical » a commencé mercredi 17 décembre, à 21h30. Compte tenu des tensions, des contradictions et des divisions affichées même au sein de la majorité, ce débat d’arrière-garde a été reporté sine die, dès minuit.
Ce texte se heurte à une forte objection dans l’opinion publique et je m’oppose personnellement à son vote pour quatre raisons principales.

Réagissez